Structure organisationnelle de Google - Des Articles

Structure organisationnelle de Google

Selon les magazines Fortune et All Business, Google est la quatrième entreprise la plus admirée aux États-Unis. Elle est également apparue comme la meilleure entreprise pour laquelle travailler en 2007 et 2008. La principale raison de cette admiration tient à sa structure multidisciplinaire, que Google maintient grâce à des compétences en leadership et à des techniques de gestion innovantes.

Google a une structure multidisciplinaire non traditionnelle (image de flux de processus par Christopher Hall de Fotolia.com)

Histoire

Fondé en 1998 par Larry Page et Sergey Brin, Google a toujours fonctionné sous le slogan "Ne faites pas de mal". Ce code moral aide à guider vos employés car, à un moment donné, Google leur donne la responsabilité de le gérer. Afin de maintenir l'esprit d'innovation sur lequel l'entreprise a été fondée, les employés de Google travaillent, dans une certaine mesure, pour eux-mêmes. Ils sont libres de consacrer 70% de leur temps aux tâches de l'entreprise, 20% aux projets de leur choix et 10% aux nouveaux projets dans tous les domaines qui les intéressent.

Gestion des affaires

La règle des "70-20-10" est une directive de la direction, mais elle permet également aux employés de prendre des risques. Les dirigeants de Google encouragent les contacts directs entre les employés et les gestionnaires plutôt que des canaux plus formels. Les cadres travaillent en étroite collaboration avec leurs subordonnés et d’autres services dans le cadre d’une gestion multiforme. Les communications ouvertes contribuent à la structure organisationnelle et sa politique en matière d'idées est l'une des plus substantielles du média en donnant aux employés le sentiment de contribuer aux objectifs de l'entreprise.

Les objectifs

Au lieu de définir des objectifs, Google aide ses employés à atteindre les objectifs qu'ils se sont eux-mêmes fixés. La société considère ses dirigeants comme des leaders qui inspirent et responsabilisent leurs subordonnés. Google contrôle les responsabilités de ses employés de la même manière que le gouvernement américain: par le biais de mécanismes de contrôle et d'équilibre. Tous les employés déterminent et évaluent les objectifs tous les trois mois, en utilisant des mesures choisies par eux-mêmes pour suivre leurs progrès - mais Google fournit également des suggestions. Les superviseurs agissent en tant que gestionnaires pour veiller à ce que les employés atteignent leurs objectifs, mais les employés les considèrent comme des leaders, car ils ont eux-mêmes défini des limites.

Les effets

Le leadership de l'entreprise permet aux employés de modifier les paramètres au besoin. Ils sont encouragés à mener leur propre travail, à évaluer leur performance et à proposer de meilleures façons de s'acquitter de leurs tâches. Les dirigeants de Google veulent que leurs employés «réfléchissent à voix haute» et favorisent des discussions ouvertes sur leurs objectifs et les méthodes pour les atteindre. La structure favorise la transparence parce que ses employés peuvent voir et contribuer au rôle de leadership. Ainsi, presque tous les employés ont accès à la plupart des réunions. La direction de Google se rend compte que chacun a une importance dans l'entreprise et les employés, à leur tour, se sentent responsables des résultats de leurs projets.

Les avantages

Les méthodes de Google attirent les talents, car l'entreprise estime qu'il est possible de diriger en utilisant une vision partagée par tous. Alors que de nombreuses entreprises utilisent un contrôle bureaucratique et linéaire, Google permet à ses employés de déterminer et de gérer leurs propres normes. Ce type de politique ouverte se traduit par une structure d'entreprise unique qui inspire bonne volonté et conseils. Les employés de Google adorent leur travail, pas seulement pour les petits avantages tels que les horaires flexibles et les bonus, mais aussi pour le travail issu de leur structure de collaboration.